Etude des paysages de la vallée

Cette étude globale menée sur le territoire du fleuve constitue un document de référence partagé qui valorise les connaissances sur les quatorze entités paysagères identifiées et propose aux acteurs du développement du territoire des pistes pour s’orienter vers un aménagement durable du fleuve et de sa vallée.

Les objectifs de la démarche

Depuis la loi du 8 janvier 1993 dite "loi Paysage", la prise en compte du paysage (de l’exceptionnel au quotidien) est une préoccupation grandissante dans les politiques d’aménagement. La Convention européenne du paysage de Florence de 2000, entrée en vigueur en France en 2006, est le premier traité international dédié au paysage et qui a permis d’en donner une définition commune et partagée. Elle souligne que le paysage est une composante essentielle du cadre de vie des populations, expression de la diversité de leur patrimoine commun culturel et naturel, et fondement de leur identité.

Des Pyrénées jusqu’à l’estuaire de la Gironde, la vallée de la Garonne concentre les infrastructures, les activités et les habitants qui impriment leur marque sur les paysages, les milieux naturels et le fonctionnement du fleuve. Depuis l’ère industrielle, les paysages fluviaux ont été dévalorisés par les sociétés riveraines et artificialisés… et le constat est qu’on a tourné le dos au fleuve. Les signes principaux dans la vallée de la Garonne en sont : l’artificialisation des paysages par une urbanisation qui se diffuse le long des routes, sur les coteaux ; la dégradation du fleuve et de ses rives ; l’agriculture intensive ; le délaissement des vestiges bâtis de la société fluviale : moulins, ports, chaussées… ; des pratiques avec le fleuve qui ont perdu leur caractère populaire. Aujourd’hui, la tendance s’inverse progressivement devant le mouvement d’intérêt croissant des populations pour leur cadre de vie et l’engouement suscité par des opérations de réhabilitation de cours d’eau surtout menées en zone urbaine. 
 

Les actions du Sméag

Lors de l’élaboration du Plan Garonne en 2007, le Sméag a proposé de renforcer le Plan Garonne par un quatrième axe concernant « le fleuve et son identité paysagère et culturelle ». L’étude des paysages de la vallée dite « volet paysager et culturel du Plan Garonne (2008) est une des premières actions engagées dans ce Plan en faveur du fleuve. Le Sméag a conduit cette étude avec le concours des services de l’Etat (DIREN, DREAL, VNF, DDT…), de l’Agence de l’eau Adour Garonne et de différents partenaires (Conseils généraux CAUE, collectivités…).
Cette étude a été diffusée à l’ensemble des acteurs, à la suite de la signature du Plan Garonne en juillet 2009, accompagnée d’une plaquette de sensibilisation et d’un appel à candidatures auprès des intercommunalités riveraines pour prolonger ce travail.

À télécharger

SMEAG.fr SAGE-GARONNE.fr