Le PAPI Garonne Girondine

Il est un des trois PAPI (Programme d’Action de Prévention des Inondations) avec ceux de l’estuaire de la Gironde et de la Dordogne aval.

L’historique de la démarche

La Garonne dans le département de la Gironde est endiguée dans de nombreux secteurs. Les gestionnaires de ces ouvrages souvent anciens sollicitent régulièrement l’Etat et les collectivités pour financer des travaux de restauration et d’entretien. Dès 2008, les élus du Conseil Général de Gironde et du Conseil Régional d’Aquitaine réunis au sein du Sméag ont souhaité engager une étude sur l’état des digues, afin de disposer d’une vision d’ensemble et de sortir de la logique du soutien financier à des interventions ponctuelles.

Les tempêtes Klaus (23‐24 janvier 2009) puis Xynthia (27‐28 février 2010) ont renforcé le Sméag et ses partenaires dans leur conviction de mettre au point une stratégie globale de gestion des risques d’inondation, prenant en compte les digues, à l’échelle de la Garonne fluvio‐estuarienne en amont de l’agglomération bordelaise. La démarche s’inscrit en effet dans la continuité amont du Référentiel des Inondations de la Gironde (RIG), réalisé en partenariat entre l’Etat, le Syndicat Mixte pour le Développement Durable de l’Estuaire de la Gironde (SMIDDEST), le Syndicat mixte du Scot de l’aire métropolitaine de Bordeaux (SYSDAU) et la Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB).

Une étude préliminaire a été réalisée par le Sméag en 2010. Celle‐ci comprend :
  • le recensement des données existantes sur les inondations, les ouvrages de protection et les enjeux ;
  • le cahier des charges des études nécessaires à la mise au point d’une stratégie de gestion des risques et à la réalisation d’un programme d’actions ;
  • l’évaluation financière des différents volets de nbsp;;
  • le calendrier de réalisation.
     

Elle a été suivie et validée par un comité de pilotage réunissant les gestionnaires de digues, les collectivités riveraines, les services de l’Etat et les partenaires institutionnels (Agence de l’Eau, CUB, SYSDAU, SMIDDEST) et associatifs (fédération de pêche, fédération des chasseurs). Cette première phase a bénéficié du soutien financier du fonds de prévention des risques naturels majeurs, du FEDER Aquitaine, du Conseil Général de Gironde et du Conseil Régional d’Aquitaine. La poursuite de la démarche s’inscrit dans le contexte du Plan National des Submersions Rapides et de la nouvelle démarche PAPI : le comité syndical du Sméag a approuvé lors de sa séance du 17 février 2011 la candidature du Sméag à un PAPI d’intention pour réaliser la poursuite du programme d’études.

Les objectifs de la démarche

Les échanges menés au cours de la phase préparatoire amènent à lister les objectifs suivants :
  • fournir un état des lieux des ouvrages de protection : topographie, géométrie, diagnostic structurel ;
  • monter des scénarios d’aménagement global des ouvrages de protection contre les crues de manière à homogénéiser et optimiser le degré de protection sur le linéaire d’étude :
    - identifier les ouvrages nécessitant d’être déplacés pour garantir leur efficacité,
    - identifier les ouvrages à modifier (abaissement, arasement, déversoirs) pour orienter l’inondation dans des secteurs sans enjeux afin de mieux protéger les zones à enjeux,
    - indiquer les travaux de renforcement nécessaires, les modalités d’entretien à respecter.
     
  • apporter des solutions au risque de ruine des ouvrages par érosion de la berge de Garonne (ou d’un affluent) ;
     
  • préciser les rôles et responsabilités des différents intervenants : propriétaire, association, mairie, Etat, notamment pour :

    - l’entretien des digues et ouvrages associés,
    - les dégâts consécutifs à la rupture d’une digue,
    - l’entretien des berges de la Garonne et de ses affluents.
     

  • proposer des maîtrises d’ouvrage publiques pour la gestion des ouvrages intéressant la sécurité de biens privés ou publics ;
     
  • intégrer les digues dans une stratégie de gestion de la plaine inondable de la Garonne girondine, à décliner au travers des actions de prévention : PPRI, DICRIM, PCS, documents d’urbanisme, gestion des jalles et des esteys ;
     
  • assurer la cohérence de la gestion des zones inondables de la Garonne girondine avec celle de l’estuaire de la Gironde et de la Dordogne fluvio-estuarienne.

Vers l’élaboration d’un PAPI complet : la stratégie de gestion des digues, élaborée lors de cette phase d’études, sera transcrite dans un programme d’action structuré autour des 7 axes de référence des PAPI avec des fiches actions « travaux » pouvant être portées par des structures locales.

Les études du Sméag

Le Sméag porte la réalisation d’un Programme d’Aménagement et de Prévention des  Inondations (PAPI) de la Garonne girondine pour élaborer une stratégie de gestion des digues et des risques d’inondation, afin de définir les actions à mettre en œuvre localement.

 

Contact

Claire KERVIEL

Téléphone : 05 62 72 76 00

Contactez-nous

SMEAG.fr SAGE-GARONNE.fr