Les paysages garonnais

Dans le cadre du Plan Garonne, le Sméag a réalisé des études sur les paysages de la vallée ainsi que des études plus approfondies à l'échelle locale. Ces études permettent de définir des enjeux pour l'aménagement, la préservation et la mise en valeur des paysages et de l'identité garonnaise.
 

Les paysages de la vallée de la Garonne

« Paysage » désigne une partie de territoire telle que perçue par les populations, dont le caractère résulte de l'action de facteurs naturels et/ou humains et de leurs interrelations. (Convention européenne du paysage, adoptée le 20 octobre 2000)

 

Des Pyrénées jusqu’à l’estuaire de la Gironde, la vallée de la Garonne concentre les populations, les activités et les infrastructures. Les relations entre les hommes et le fleuve ont évolué au cours de l’histoire, entre attraction et répulsion, richesse et danger. Au cours du XXème siècle notamment, les besoins se sont multipliés et les paysages garonnais ont été profondément modifiés.

Lors de l’élaboration du Plan Garonne en 2007, le Sméag a proposé de renforcer le Plan Garonne par un quatrième axe concernant « le fleuve et son identité paysagère et culturelle ». Une grande étude a ainsi été menée sur la Garonne par le Sméag pour déterminer les unités paysagères de la vallée, leurs évolutions et les enjeux pour la préservation de leurs singularités et de leurs identités.

« Volet paysager et culturel du Plan Garonne » (2008), Cette étude a été diffusée à l’ensemble des acteurs en juillet 2009, accompagnée d’un appel à candidatures pour des intercommunalités riveraines qui souhaiteraient prolonger ce travail à une échelle plus fine.

5 études pour la mise en valeur des paysages de Garonne à l’échelle locale

Dans le prolongement de l’étude des paysages de la vallée, le Sméag a assuré la maîtrise d’ouvrage d’une série d’études plus locales, en collaboration avec des collectivités candidates et la DREAL Midi-Pyrénées. Ces études à caractère pilote ont pour objectif d’améliorer la prise en compte de la Garonne dans le développement local et de faire émerger des pistes d’actions concrètes.

Pour chacune des études, une première étape de diagnostic permet d’analyser les relations entre le territoire et le fleuve, de faire un état des lieux des paysages et de leurs évolutions. L’approche paysagère est enrichie d’un diagnostic écologique ainsi que d’un recueil des perceptions et des vécus d’habitants et d’usagers du fleuve.

Ce diagnostic permet de mettre au jour des enjeux locaux et les attentes des habitants. La deuxième phase de l’étude correspond à l’élaboration d’orientations qui sont plus illustrées sur trois ou quatre sites, choisis pour leur caractère exemplaire. Ils font ainsi l’objet d’une étude de projet plus précise : esquisses d’aménagements, pistes de financement, etc. L’étude vise en outre à alimenter des documents d’urbanisme ou de planification en émergence ou en révision (type SCoT, Agenda 21…) sur les territoires retenus.

 

Contact

Ambre GIROU

Téléphone : 05 62 72 76 00 

Contactez-nous

SMEAG.fr SAGE-GARONNE.fr